L'allaitement en France

L’OMS préconise un allaitement exclusif pendant les 6 premiers mois de vie de bébé. On peut observer qu’en France, ces recommandations sont loin d’être la norme. Il y a de plus en plus une tendance à l'allaitement depuis le début des années 90, mais notre pays reste loin derrière ses voisins européens.

Tout d'abord, sur un peu plus de 700 000 naissances par an, 70% des bébés sont allaités à la maternité. Mais cela diminue considérablement passé 3 semaines.

Selon une enquête de Santé Publique France réalisée en 2020, la durée de l'allaitement maternel exclusif est encore trop courte en France. En effet, à l'âge de 1 mois, seulement 40% des nourrissons sont toujours exclusivement allaités, et ce taux chute à 20% à l'âge de 3 mois. En outre, l'enquête montre que le taux de continuation de l'allaitement maternel à 6 mois en France est de 8%, ce qui est inférieur aux recommandations de l'OMS.

En comparaison, voici quelques chiffres sur l'allaitement maternel dans certains pays européens :

  • En Norvège, en 2018, 80% des mères ont déclaré avoir allaité leur bébé à la naissance, et à l'âge de 6 mois, le taux d'allaitement exclusif était de 40%.
  • En Suède, en 2019, 75% des mères ont allaité leur bébé à la naissance, et à l'âge de 6 mois, le taux d'allaitement exclusif était de 26%.
  • Au Royaume-Uni, en 2018-2019, 73% des bébés ont été allaités à la naissance, et à l'âge de 6 mois, le taux d'allaitement exclusif était de 17%.
  • En Espagne, en 2019, 75% des mères ont allaité leur bébé à la naissance, et à l'âge de 6 mois, le taux d'allaitement exclusif était de 26%.
  • En Allemagne, en 2018, 69% des mères ont allaité leur bébé à la naissance, et à l'âge de 6 mois, le taux d'allaitement exclusif était de 28%.

Il est important de noter que les taux d'allaitement maternel peuvent varier en fonction de nombreux facteurs, tels que les pratiques culturelles, les politiques nationales de santé et le soutien disponible pour les mères allaitantes. 

Par ailleurs, l'enquête a également révélé que la principale raison pour laquelle les mères arrêtent l'allaitement est la douleur ou les crevasses, suivies par la fatigue et la reprise du travail.

Pour rappel, allaiter ne doit pas faire mal ! Une maman bien accompagnée trouve rapidement des solutions quand elle a des difficultés avec l'allaitement.

Il est important de souligner que le soutien et l'accompagnement des mères allaitantes peuvent jouer un rôle crucial dans la réussite de l'allaitement. Cependant, selon une étude menée par l'Union Nationale des Associations Familiales (UNAF) en 2016, seulement 23% des mères se sont déclarées satisfaites du soutien qu'elles ont reçu pour l'allaitement, tandis que 66% ont déclaré avoir besoin de plus de soutien.

Les chiffres montrent que les femmes allaitantes en France ne sont pas suffisamment accompagnées et soutenues dans leur allaitement, ce qui peut avoir un impact sur leur capacité à poursuivre l'allaitement à long terme. Il est donc important de mettre en place des mesures pour améliorer le soutien et l'accompagnement des mères allaitantes, afin d'encourager et de favoriser l'allaitement maternel exclusif jusqu'au sevrage naturel (le libre choix de maman et de bébé).

"La grande majorité des femmes arrêtent d’allaiter à la reprise du travail."

Les différentes raisons ? Les voici :

1- Le manque de temps : Lorsque les femmes retournent au travail, elles ont souvent un horaire chargé et ne disposent pas toujours du temps nécessaire pour tirer leur lait régulièrement ou allaiter leur bébé au sein. Cela peut entraîner une diminution de la production de lait et rendre l'allaitement difficile à maintenir.

2- La fatigue : La reprise du travail peut être stressante et fatigante, ce qui peut réduire la motivation des femmes à poursuivre l'allaitement, surtout si elles ont également des responsabilités familiales à la maison.

3- La pression sociale : Certaines femmes peuvent se sentir gênées ou mal à l'aise d'allaiter ou de tirer leur lait au travail, en particulier si leur lieu de travail ne dispose pas d'un espace privé pour le faire. Cette pression sociale peut également être due à la stigmatisation de l'allaitement en public, qui peut rendre les femmes moins disposées à allaiter en dehors de la maison.

4- Les difficultés logistiques : Il peut être difficile pour les femmes de trouver un endroit approprié pour allaiter ou tirer leur lait au travail, ainsi que de stocker le lait maternel correctement. Si elles ne peuvent pas tirer leur lait régulièrement pendant la journée de travail, cela peut entraîner une diminution de la production de lait et rendre l'allaitement difficile à maintenir.

Il est important de noter que chaque femme a une expérience unique et que les raisons pour lesquelles elle peut arrêter d'allaiter au retour au travail peuvent varier. Cependant, en offrant des soutiens tels que des congés de maternité, des horaires de travail flexibles, des salles de lactation et des programmes d'éducation sur l'allaitement, les employeurs et la société en général peuvent aider les femmes à maintenir leur choix d'allaiter leur bébé même après leur retour au travail.

Pour conclure, en 2023 on s'aperçoit que les jeunes mamans ne sont pas encore assez soutenues. La société Française doit faire avancer l'allaitement pour une maternité plus épanouie. Depuis quelques années il y a un mouvement engagé qui fait en sorte que les choses bougent pour les mères, la parentalité en général et l'allaitement.

A mon échelle, je souhaite participer à tous ces beaux changements autour la maternité.

Avec Mamæmoi...

Je veux banaliser le fait d'allaiter en public et le fait de donner le sein à un bébé de plus de 6 mois

Car oui allaiter c'est naturel, et toutes les femmes allaitantes devraient pouvoir sortir librement et nourrir leur enfant partout et tout le temps. L'allaitement a énormément de bienfaits pour la mère et son enfant. C'est à elle de choisir combien de temps elle souhaite allaiter et non pas aux personnes qui l'entoure. Les choix d'une maman ça se respecte ! La maternité et le post-partum sont déjà un sacré chamboulement, alors si en plus on les juge quand t'elles nourrissent de la meilleure manière qui soit leur enfant, c'est que notre société va mal, très mal.

Inspirer l'entourage à soutenir la maman

Le conjoint, les grands parents, les amis, les collègues sont le village de la mère et de l'enfant. Ils peuvent apporter énormément de soutien et d'amour tout en respectant les choix de la maman.

Améliorer les conditions de travail pour les mamans qui allaitent

C'est un fait, à la reprise du travail nombreuses des mamans ne souhaitent plus allaiter. Et pour cause, les entreprises sont souvent gênées par une femme qui allaite. Et ça devrait être complétement interdis et sévèrement puni par la loi. Au lieu de ça c'est passé sous cloche et c'est à la salariée de s'adapter. Alors que ça devrait être le contraire.

Ou encore mieux : Allonger le congé maternité

"En France, le code du travail prévoit une durée de 10 semaines de congé maternité post accouchement. A 2 mois et demi de vie, donc, la mère doit trouver un mode de garde pour faire garder son enfant et retourner travailler. Suivant son contrat, elle, ou le papa, peut prendre un congé parental d'éducation rémunéré par la CAF à hauteur de 392,09€ par mois (soit moins que le revenu de solidarité actif) pendant 6 mois pour un premier enfant. Peu y ont recours. Les raisons exprimées sont le manque de rémunération et la crainte de son impact sur la carrière professionnelle (enquête INSEE). Pourtant toutes les préconisations, qu'elles portent sur la santé physique ou psychologique du bébé, démontrent la nécessité du maintien du lien mère enfant bien après 2 mois et demi." 

Gwladys pour la pétition ALLONGER LA DURÉE LÉGALE DU CONGÉ MATERNITÉ 

Encourager les professionnels de santé à se former davantage à l'allaitement maternel

Les femmes allaitantes sont bien souvent mal accompagnées dès la maternité. Et malheureusement, ça ne s'améliore pas chez le médecin généraliste et le pédiatre qui ne sont pas du tout formés à l'allaitement.

Et si on commençait ensemble à essayer d'allonger le congé maternité ?

Voici le lien d'une pétition qui vise à allonger le congé maternité à 6 mois :

ALLONGER LA DURÉE LÉGALE DU CONGÉ MATERNITÉ 

Si cet article résonne en vous, vous pouvez le partager et ainsi participer aux changements pour le bien-être des jeunes mamans

Notre sélection pour vous

La blouse Tie & Dye La blouse Tie & Dye 2
  • -30%
E-Shop

La blouse Tie & Dye

BLOUSEMDOTD23
76,30 € 109,00 €
5 Reviews
La blouse d'allaitement qui allie féminité & confort à la perfection ! Collection Mois d'Or 
E-Shop

Le débardeur Côtelé

DEBARDEURPP23
49,00 €
5 Reviews
Un haut d'allaitement féminin, qui sublimera votre corps de maman Collection : Première peau
E-Shop

Le poncho Mamacover

PONCHOCHEVRON23
135,00 €
5 Reviews
La veste poncho pour allaiter en toute discrétion et avec style ! Collection Nomade Pourquoi on adore la Mamacover ? Discret pour allaiter partout Pouvoir LOVER bébé contre soi dans des matières hyper douces Se garde après l'allaitement Son style bohème, féminin et polyvalent.

Commentaires (0)

Pas de commentaires pour le moment.

La boutique utilise des cookies nécessaires au bon fonctionnement du site. D'autres catégories de cookies peuvent être utilisées pour réaliser des analyses afin d'optimiser notre offre. Votre consentement peut être retiré à tout moment depuis le lien de notre politique de protection des données.

Lire la politique de confidentialité